Passer au contenu

Les coulisses du WS300

Découvrez comment nous avons mis au point les nouveaux capteurs de vent WS300 pour qu'ils fournissent les meilleures données dans les environnements les plus difficiles...

Un niveau de performances inédit

Les nouveaux capteurs de vent filaires et sans fil WS310 et WS320 de B&G offrent un niveau de performances inédit. Conçue pour la navigation de plaisance ou de course, la forme de la girouette est une évolution des capteurs existants de B&G. Après des milliers d'heures d'essais en soufflerie, nous avons trouvé la solution la mieux adaptée à la navigation.

Après avoir retenu le principe de girouette et de coupelles comme étant le plus adapté à la navigation, et compte tenu de l'excellence de B&G dans la mise au point, tous les composants du capteur de vent ont été optimisés, pour des performances encore meilleures.

Mais ne vous contentez pas de nous croire sur parole : voici comment nous l'avons testé.

Procédure de test

Nous avons acheté un modèle de tous les capteurs de vent disponibles sur le marché, y compris nos capteurs de génération précédente, et nous les avons soumis à des tests de vitesse du vent, d'angle du vent et de gîte dans la soufflerie de l'Université de Southampton. 

• Tests de précision ayant donné lieu à des données en soufflerie :
- Précision de la vitesse du vent - profil dans la plage de vitesses du vent
- Précision de l'angle du vent
- Précision de la vitesse du vent sous tous les angles
- Vitesse du vent sous différents angles de gîte
- Précision de l'angle du vent sous différents angles de gîte 

• Série de tests d'observation, notamment :
- Oscillation des coupelles sous toutes les vitesses (le cas échéant)
- Vibration structurelle ou résonance sous toutes les vitesses
- Robustesse du montage

• Test de vitesse maximale en soufflerie pour tester la robustesse de chaque capteur dans des conditions extrêmes.

Test de la vitesse du vent

Ce test permet de comparer la vitesse en soufflerie à la vitesse mesurée par le capteur. Un résultat parfait serait une ligne droite suivant 0 %, mais il est tout à fait normal d'observer un plus grand % d'erreur par vent faible car à 2 nœuds, par exemple, une erreur de 0,1 nœud équivaut à une erreur de 5 %, alors qu'à 10 nœuds, l'erreur n'est que de 1 %.

Des erreurs importantes ont été constatées sur plusieurs produits concurrents, deux d'entre eux étant même très mauvais [Golf et Romeo]. Capteur ultrasonique, Charlie est, comme on pouvait s'y attendre, très performant dans ce test vertical contrôlé. Le WS320 affiche quant à lui des mesures de vitesse très précises et cohérentes.

Test de l'angle du vent

Ce test en soufflerie compare la sortie de l'angle de vent du capteur à un angle de flux d'air connu, à l'aide d'un dispositif de fixation pour monter les capteurs les uns après les autres, dans les mêmes conditions. Une petite erreur à chaque angle constitue un bon résultat, affiché ici dans la plus petite zone du graphique (plus proche du centre), la régularité de l'erreur étant préférable à des valeurs trop irrégulières.

Le WS320 indique un angle de vent beaucoup plus précis que tous les autres capteurs, avec une précision jusqu'à 10 fois supérieure par rapport à certains modèles.

Tests de gîte

Cet excellent test compare l'angle de vent du capteur à un angle d'écoulement d'air connu en soufflerie pour simuler un bateau qui donne de la gîte (autrement dit, des conditions de navigation normales). Les erreurs s'expliquent ici par un changement physique de l'angle pendant la rotation du capteur dans le flux d'air. Par conséquent, de petites erreurs constantes sur toute la plage de vitesses du vent sont acceptables (à angle de soufflerie et de gîte constant). Elles sont indiquées sur le graphique par une ligne relativement horizontale. En revanche, des écarts prononcés constituent de mauvais résultats.

Ce test met en évidence les faiblesses générales de la conception mécanique. De par sa conception inhabituelle, un capteur [Golf] a fourni de très mauvais résultats lors de ce test, avec des erreurs importantes. Le WS320 réagit bien à la prise de gîte, avec un écart constant qui pourra éventuellement être corrigé lors de l'étalonnage. 

Foire aux questions

Quelle est la précision du capteur par rapport à un capteur de vent ordinaire ?

S'il n'y a pas de capteur « type », nous avons toutefois comparé la série WS300 à beaucoup d'autres capteurs. De par sa conception, il est nettement plus précis que les autres. Il est même 10 fois plus précis dans certains cas (voir les résultats des tests ci-dessus).

Quelle est la portée maximale du capteur sans fil WS320 ?
La portée étant difficile à quantifier dans des conditions réelles, nous avons été assez prudents à ce sujet. Nous conseillons une utilisation au sein d'applications pouvant nécessiter une portée de 30 mètres (100 pieds) maximum. Pour faciliter le choix de l'utilisateur, nous prenons pour base une hauteur de mât allant jusqu'à 25 mètres et un système disposé normalement.

Comment savoir si ma connexion sans fil est bonne dans mon installation ?
Dans les 30 secondes qui suivent la mise sous tension, les données anémométriques se mettront à jour sans interruption, mais si vous doutez de leur transmission, le pourcentage de puissance du signal est visible dans les données relatives au WS320 dans la liste des appareils d'un écran multifonction. En règle générale, une valeur supérieure à 25 % garantit la fiabilité de la connexion.

Quel ensoleillement faut-il pour charger le WS320 ?
L'appareil est conçu pour se recharger par temps couvert. L'utilisateur pourra observer une charge positive en journée, dans toutes les conditions normales de luminosité.

Quelle est l'autonomie de la batterie du WS320 sans charge ?
Si l'appareil est utilisé en permanence (avec le système principal allumé), et dans le cas peu probable où il ne se chargerait plus du tout, il fonctionnera encore pendant plus de 2 semaines.

Quelle est la durée de vie de la batterie du WS320 ?
La batterie devra être remplacée en moyenne au bout de 3 à 5 ans, en fonction de l'environnement et du niveau d'utilisation.

Que dois-je faire avec mon WS320 si je dépose mon mât en hiver ?
Il est recommandé de démonter l'appareil et de le ranger dans un endroit où il recevra chaque jour quelques heures de lumière naturelle. Si vous rangez l'appareil à l'abri de la lumière naturelle, il est recommandé de débrancher la batterie. Vous devrez rebrancher la batterie et la placer à la lumière du jour pour assurer une certaine charge avant de remettre l'appareil en place. Si la batterie a été débranchée, l'appareil devra être appairé de nouveau à la station d'accueil.

Mon appareil se déchargera-t-il pendant la nuit ?
Il se déchargera un peu si vous naviguez, et très très peu si vous vous trouvez dans la marina pendant que le système principal est éteint. Le capteur de vent fonctionne en mode faible consommation jusqu'à la mise sous tension de l'interface sans fil du système. Une ou deux heures de lumière naturelle compensent généralement l'énergie consommée pendant la nuit.

Peut-on voir l'état de charge de la batterie du capteur WS320 ?
Oui. En consultant les données entrantes du WS320 dans la liste des appareils d'un écran, l'utilisateur peut voir l'état de charge de la batterie (% de la charge maximale fournie par l'énergie solaire) et l'état de la batterie (% de charge [100 % = batterie pleine]).

Si le WS320 est si performant, pourquoi utiliser la version filaire (WS310) ?
La version filaire est indiquée sur les bateaux dont le mât mesure plus de 25 mètres, sur les grands bateaux disposant d'équipements de communications à 2,4 GHz (Bluetooth, Wi-Fi) pouvant réduire la portée opérationnelle du WS320 , sur les bateaux en carbone ou en métal où le signal de la station de base peut être atténué... ou si vous préférez tout simplement de bons vieux câbles !

Cet appareil B&G, visiblement très précis, va-t-il supplanter les girouettes anémomètres verticales (VMHU) ?
Oui. Courant 2019, les girouettes anémomètres verticales (VMHU) seront remplacées par des appareils basés sur la mécanique (filaire) et sur le matériel de capteur du WS310. Des tests sont déjà menés en conditions réelles.

Pourquoi B&G a-t-il opté pour une conception de type « girouette et coupelle » plutôt qu'une conception ultrasonique ?
Les capteurs ultrasoniques présentent de nombreux avantages, mais dans des conditions de navigation réelles, ils présentent certains inconvénients qui les rendent inacceptables pour notre usage (notamment le pilotage automatique du bateau en toute sécurité). Plusieurs angles de navigation (angles de vent et angles de gîte) présentent des restrictions physiques qui empêchent les capteurs ultrasoniques de mesurer correctement l'angle et la vitesse du vent. Par ailleurs, dans certaines conditions météorologiques (fortes précipitations, brouillard ou givre), leur fonctionnement n'est pas garanti, à moins de mettre en œuvre des solutions lourdes et compliquées.

Find out more:

Capteur de vent sans fil de B&G, conçu pour les plaisanciers et les amateurs de courses. Le pack du capteur de vent sans fil WS320 offre une solution hautes performances, avec une précision exceptionnelle des données et une meilleure aérodynamique. Facile à installer, il comprend toutes les pièces dont vous avez besoin.
752,72 € TTC

Conseils et astuces pour vos appareils électroniques B&G