Passer au contenu

Série RacePanel avec Mark Chisnell - 4e partie : What If?

Comment anticiper la suite du parcours avec un traceur de cartes Vulcan ou Zeus.

What If?

Attardons-nous sur l'un des outils les plus utiles des traceurs de cartes Zeus et Vulcan : l'application What If? Cette application permet au navigateur de voir instantanément les conséquences d'un changement de vent pendant le segment en cours, ou de calculer les données tactiques nécessaires pour prendre les bonnes décisions en vue du segment suivant.

Que propose What If?

La ligne supérieure sous les boutons Home et Menu indique la route pour laquelle vous calculez les données (Bateau sur 001), ainsi que la distance et le relèvement d'un repère (« depuis le bateau » pour le segment en cours, ou « depuis le repère précédent » pour le segment suivant).
Les deux lignes suivantes indiquent la direction et la vitesse du vent réel ainsi que la direction et la vitesse du courant de marée. Lorsque la case verte à droite affiche « Live », cela signifie que les valeurs affichées sont à jour. Elles peuvent toutefois être modifiées en fonction de la marée, du vent, de la vitesse ou de la direction. Le tableau ci-dessous présente les données de navigation pour le segment en cours, quels que soient la marée et le vent que vous avez choisis.
La colonne la plus à gauche regroupe les libellés des données des deux colonnes de droite : Heading (Cap), COG (Route fond), Boat Speed (Vitesse du bateau - cible/polaires), SOG (Vitesse fond), TWA (Angle de vent réel), AWA (Angle de vent apparent), AWS (Vitesse du vent apparent), distance et temps restant sur ce segment. Les valeurs calculées à partir de ces données pour les virements à bâbord et à tribord s'affichent alors (respectivement) dans les deuxième et troisième colonnes.
Pour afficher un autre segment, accédez-y à l'aide des touches Prev, Current Leg et Next situées en bas de l'écran.
Il pourra y avoir des différences d'un traceur à l'autre. Par exemple, pour le calcul de l'AWA et de l'AWS, l'application aura besoin d'une table de polaires installée (voir Écran Course - Démarrage)
Maintenant, comment faire bon usage de toutes ces données ? En cours d'étape, elles sont très utiles en cas de vents changeants. Au près ou au portant, en virant de bord ou en empannant, il est important de savoir combien de temps il vous reste à chaque virement. Ce sont des informations tactiques essentielles, car en règle générale, en cas de brise changeante, il est préférable de se tenir loin des virages.
Sans What If?, vous risquez d'être trop proche d'un virage sans même vous en rendre compte. L'application WhatIf? vous indique la distance vous séparant de la layline en fonction des valeurs extrêmes des changements de vent. Par exemple, dans la boîte de dialogue WhatIf? visible à gauche, le bateau vire à bâbord avec une direction de vent réel ou TWD (True Wind Direction) de 080 degrés. WhatIf? vous indique de rester à bâbord pendant encore 5 minutes et 25 secondes, avant la layline du virement tribord.

Le prochain changement

Bien, voilà qui est fait. Mais avant de vous détendre, demandez-vous à quelle distance se trouve la layline de virement tribord si le basculement à droite (virement tribord) a une TWD de 120 degrés ?

Pour le savoir, il suffit de saisir 120 dans la case True Wind Direction (en décochant la case Live), et les données de navigation seront recalculées en fonction de cette valeur. Dans notre exemple, si le vent revenait soudainement par la droite, et au plus fort, le bateau ne serait plus qu'à 1 minute et 16 secondes de la layline de virement tribord. C'est une information précieuse pour le fin tacticien qui désire tirer son épingle du jeu.

 

Options pour le segment suivant

What If? a aussi son utilité si vous êtes à la recherche d'une stratégie pour le segment suivant. Imaginons que vous ayez viré à tribord bien avant un bord refusant, environ une minute après le scénario ci-dessus. Le vent est passé à 120 degrés et vous vous rapprochez du repère au vent situé sur la layline. Même si votre équipage vous lance des regards admiratifs, il faut vite préparer le virement à tribord du prochain segment, et pour ce faire, le tacticien doit connaître l'angle de vent réel (TWA) avec lequel il doit composer.

Un rapide coup d'œil à What If? vous indique un TWA de 130, avec toujours une TWD de 120 degrés. Si vous transmettez ces données au tacticien, il sera peut-être tenté d'envoyer le spinnaker.

Mais que se passera-t-il en cas de changement de vent ?

Qu'arrivera-t-il si le vent revient par la gauche à 080 degrés ? Si vous saisissez 80 degrés dans What If?, vous obtenez aussitôt un TWA de 91, ce qui ôte du même coup toute pertinence au spinnaker. Il serait plus sage d'opter pour une voile longue.

Se servir des marées

L'application What If? ne permet pas seulement de tenir compte des changements de vent. Elle sert aussi à calculer les effets d'une marée, en tenant compte de sa force. Supposons que vous naviguiez vers le rivage, en serrant les eaux peu profondes pour éviter la force du courant du chenal. Le logiciel a calculé un courant d'un demi-nœud s'écoulant à 346 degrés, et indique que vous êtes à 10 minutes et 50 secondes de la dernière layline de virement à tribord.

Aussi utile qu'un cendrier sur une moto

Malheureusement, le repère est au milieu du chenal (mais n'est-ce pas toujours le cas ?), et vous savez que vous y trouverez un courant de deux nœuds. En somme, une layline calculée sur la base d'un courant d'un demi-nœud est donc aussi utile qu'un cendrier sur une moto. What If? permet de saisir la valeur de la marée dans le chenal (même chose, décochez la case Live et entrez les bonnes valeurs, à savoir 345 et 2 nœuds). Dans cet exemple, vous êtes maintenant à 16 minutes et 50 secondes de la layline du virement à tribord.

Ce ne sont que quelques exemples, mais What If vous rendra bien des services tout au long du parcours. Pour tirer le meilleur parti de cette technologie et faire des choix tactiques intelligents, ayez de préférence une idée assez précise de la direction du vent pendant le segment qui vous intéresse. Le système dispose également d'un outil très utile, Wind Plot, qui vous aidera dans cette tâche. Ce sera d'ailleurs le sujet du prochain article.

Conseils et astuces pour vos appareils électroniques B&G

Radar pour la voile

Le radar offre de nombreux avantages pour la navigation à voile, côtière et hauturière, et pas uniquement pour éviter les collisions.