Passer au contenu

Tirez le meilleur parti de votre AIS

Comment tirer le meilleur parti des informations AIS sur votre traceur de cartes

Navires AIS sur un traceur de cartes B&G

Quelques données clés :

Nom du bateau : le nom du bateau est transmis. Certains émetteurs AIS peuvent prendre un certain temps pour l'envoyer, mais si vous souhaitez entrer en contact avec un bateau, vous aurez toujours l'identification MMSI (voir ci-dessous).

Identification MMSI : identifiant unique programmé dans le transmetteur AIS et la radio DSC, émis par une autorité nationale (Ofcom au Royaume-Uni). 

Indicatif d'appel :  indicatif d'appel unique du navire, attribué par l'autorité nationale, permettant d'identifier une embarcation et d'entrer en contact avec elle si nécessaire.

SOG : Speed over ground (vitesse fond).

COG : Course over ground (route fond).

CPA : Closest Point of Approach (point d'approche le plus proche). Point où vous serez le plus proche d'un autre bateau si vous maintenez tous les deux votre route et votre vitesse actuelles.

TCPA : Time to Closest Point of Approach (temps jusqu'au point d'approche le plus proche). Indique le moment du passage le plus proche.

Bateaux dangereux

Le traceur de cartes peut être configuré pour afficher des vaisseaux « dangereux » à surveiller. Il suffit de définir des paramètres tels que le CPA (point d'approche le plus proche) et le TCPA (temps jusqu'au point d'approche le plus proche). Ici, nous avons réglé le système pour qu'il considère une cible comme dangereuse lorsqu'elle se trouve à moins de 3 048 m et/ou lorsque le TCPA est inférieur à 5 minutes.

Sur les traceurs de cartes Zeus et Vulcan et sur les instruments Triton2, les bateaux dangereux s'affichent avec des contours épais.

Alarmes du bateau

Dans certaines situations, il est utile de pouvoir définir des alarmes pour être averti lorsqu'une cible AIS devient dangereuse, par exemple en mer, ou lors de la traversée d'un chenal, avec peu de bateaux à proximité. Pour ce faire, allez dans les paramètres et activez l'option Dangerous vessels dans Alarms > Vessels. En revanche, étant donné que les alarmes se déclenchent constamment si elles sont activées dans une voie navigable ou une marina fréquentée, mieux vaut s'habituer à les activer et à les désactiver.

Lignes d'extension

Il est très utile d'activer les lignes d'extension. Elles donnent un vecteur de la route et du cap d'un bateau, avec possibilité d'associer la longueur à une durée définie. Si vous activez également vos propres lignes de cap, vous pourrez visualiser la position dans laquelle votre bateau, et tous ceux qui vous entourent, se trouveront 10 minutes plus tard. Une fonction très utile pour anticiper les situations potentiellement dangereuses. Comme on le voit sur cet exemple, l'autre bateau passera suffisamment loin. Ces lignes d'extension affichent aussi la vitesse relative, ce qui vous permet d'identifier facilement une embarcation lancée à grande vitesse.

Dernier rapport de position

Les icônes des bateaux continuent à s'afficher même en cas de perte de signal pendant une durée prédéfinie. Si vous vous inquiétez de voir qu'une cible n'a pas bougé depuis un certain temps, vous pouvez vérifier l'ancienneté ou l'heure de dernière réception du signal. Au moment de la perte du signal, l'icône devient hachurée.

AtoN

Récemment, les filets dérivants, les bouées, les plates-formes pétrolières offshore et autres obstacles ont été équipés de transmetteurs AIS. Ces aides à la navigation, ou AtoN, donnent une localisation en temps réel des repères, ce qui peut être très utile en cas d'entraînement par une forte marée descendante. L'icône des éléments cités plus haut diffère de celle des bateaux. Ces éléments sont matérialisés par un losange avec un X à l'intérieur. 

AIS SART

Les balises de sauvetage AIS sont de plus en plus utilisées pour aider les secouristes à localiser un homme à la mer. Elles transmettent une identification MMSI précédée du préfixe 972 pour les identifier en tant que telles. Si les traceurs de cartes à jour savent les afficher correctement, les plus anciens peuvent avoir besoin d'une mise à jour logicielle pour identifier correctement le signal et vous donner la possibilité de lancer le sauvetage d'un homme à la mer en utilisant sa position.

Vérifiez ici que votre logiciel est à jour

Parasites

Avec la popularité grandissante des émetteurs AIS de classe B, le nombre d'icônes ne cesse d'augmenter dans les voies navigables fréquentées. Si vous avez du mal à déchiffrer vos cartes, filtrez les cibles en n'affichant par exemple que les embarcations dangereuses. Si vous n'avez pas besoin d'AIS à un moment précis, vous pouvez aussi tout masquer.  Cette fonction est à utiliser avec précaution, mais elle pourra parfois améliorer la visibilité de l'écran. Voici un instantané de la course Round the Island au Royaume-Uni...

Radio VHF DSC liée

Si vous disposez d'une radio VHF DSC compatible sur votre réseau, comme les modèles V60 et V90S de B&G, vous pouvez passer des appels DSC vers des bateaux d'une simple pression sur l'écran.

Découvrir les radios VHF de B&G

Produits B&G AIS populaires

Solution AIS, classe B de type « boîte noire » totalement intégrée.
888,68 € TTC

Radio VHF DSC fixe avec récepteur AIS et GPS intégrés et prise en charge de combinés sans fil.
616,76 € TTC

Restez connecté avec la radio V90S, une radio VHF modulaire et hautement évolutive, avec récepteur AIS et GPS intégrés.
1 123,52 € TTC

Conseils et astuces pour vos appareils électroniques B&G

Radar pour la voile

Le radar offre de nombreux avantages pour la navigation à voile, côtière et hauturière, et pas uniquement pour éviter les collisions.