Passer au contenu

Radar pour la voile

Le radar pour la voile a fait des progrès spectaculaires en quelques années seulement. À des années-lumière des anciennes antennes radar encombrantes, lourdes et énergivores, la dernière génération de radars à compression d'impulsion affiche une faible consommation électrique, pèse moins de 5 kg et offre une excellente résolution à courte et longue distance. Mais pourquoi équiper votre bateau d'un radar ?

Pour faire simple, le radar détecte ce qui se trouve aux alentours du bateau, que ce soit la nuit, lorsqu'il pleut et dans des conditions de mauvaise visibilité. Le radar vous aide à naviguer en toute sécurité, pour traverser un chenal de navigation très fréquenté dans un épais brouillard, pour localiser des grains au large, ou pour trouver l'entrée du port en pleine nuit.

Le radar offre de nombreux avantages pour la navigation à voile, côtière et hauturière, et pas uniquement pour éviter les collisions. Nous avons demandé aux navigateurs professionnels Simon Fisher et Miranda Merron comment ils utilisent le radar à bord.

general radar.jpg

Navigation en haute mer

« En haute mer, le radar est un très bon outil pour suivre le déplacement de zone de pluie et je l'utilise depuis de nombreuses années », explique Simon. « Il peut se révéler particulièrement utile la nuit pour vous donner la distance à parcourir avant d'émerger de l'autre côté du nuage contre lequel vous vous battez. Les informations fournies par le radar peuvent vous donner une idée de l'intensité d'un grain, de sa direction et de sa vitesse de déplacement, ainsi que de la phase d'un nuage. Un énorme nuage qui se forme sans pluie n'a pas le même comportement qu'un nuage gorgé de pluie. »

Les nouveaux radars HALO de B&G sont équipés du mode Weather (Météo) avec affichage en couleur, qui affine la détection du radar pour localiser les nuages et les systèmes météorologiques sur de longues distances.  Miranda Merron, qui écrit ces mots pendant la dernière Transat Jacques Vabre, a bien mis son radar à profit. « Depuis le coucher du soleil, nous subissons des attaques quasi incessantes de cellules orageuses. La dernière a duré plus d'une heure. Il fait très sombre, et le dernier croissant de lune ne s'est pas encore levé. Impossible de voir ce qui arrive sur nous. Heureusement, nous disposons d'un radar B&G qui est une vraie révélation pour nous, par comparaison aux technologies beaucoup plus anciennes que nous avons utilisées auparavant. Il est maintenant 3 heures du matin, et je vois en couleur sur l'écran du radar que le prochain grain se trouve à seulement 2 miles et se dirige tout droit sur le bateau... »

Halvard TJV 19.jpg

Navigation côtière

« Lorsque les bateaux de course s'approchent de la côte, ils naviguent toujours à pleine vitesse. Mais nous faisons désormais très attention pour éviter les collisions », explique Simon. Plus près de la côte, il faut parvenir à identifier les flottes de pêche ainsi que les dangers flottants et fixes de toutes formes et de toutes tailles, en particulier lorsque de nombreux navires n'utilisent pas l'AIS.  Pouvoir afficher à la fois les cibles AIS et les cibles radar sur le même écran nous permet d'assimiler rapidement toutes les données et de les vérifier avec les gars sur le pont, pour ne rien rater. »

Les nouveaux radars HALO de B&G sont capables de visualiser jusqu'à la proue de votre bateau, et même de distinguer de petits objets tels que des bouées et des poteaux d'amarrage. Cela signifie qu'en mode Harbour (port), vous pouvez remonter un chenal dans un épais brouillard et visualiser tous les obstacles à l'écran. La combinaison d'une carte, d'un radar et de l'AIS sur le même écran permet de donner vie à votre environnement.

harbour overlay.jpg

L'image radar superposée sur une carte vous permet de distinguer les repères de navigation fixes et les caractéristiques des navires en mouvement, même dans le brouillard.

Technologie Doppler VelocityTrack

La technologie radar à compression d'impulsion offre des avantages considérables en termes de sécurité et de fonctionnalité ; c'est d'autant plus vrai pour la technologie Doppler VelocityTrack. Elle permet de colorer en jaune les cibles « dangereuses » à l'approche, en les mettant en surbrillance à l'écran pour que vous puissiez les identifier immédiatement et prendre les mesures d'évitement nécessaires si elles sont établies par le Règlement International pour Prévenir les Abordages en Mer (RIPAM). Une fois les cibles dépassées en toute sécurité, elles deviennent bleues pour les distinguer de votre environnement. VelocityTrack brille par son efficacité dans les voies navigables très fréquentées, notamment lorsqu'un voilier est dépassé par un bateau plus rapide et plus grand. Le temps où ces bateaux arrivaient derrière vous par surprise est révolu ; vous pouvez maintenant les garder à l'œil, quelles que soient les conditions. Les modèles HALO20+ et HALO24 fonctionnent également à 60 tr/min à courte distance, soit un balayage par seconde, ce qui vous permet de rester informé en temps quasi réel.

velocitytrack.jpg

VelocityTrack distingue les cibles dangereuses (jaunes) de leur environnement.

Radar ou AIS ?

L'AIS semble offrir une alternative simple et économique au radar, et présente de nombreux avantages. Vous pouvez afficher les navires à proximité et les aides à la navigation simultanément sur votre carte, connaître le nom des bateaux, leur vitesse, leur cap et leurs détails, savoir s'ils présentent un risque de collision, voire même les appeler directement à la radio. Toutefois, il est essentiel de comprendre que l'AIS s'affiche uniquement sur l'écran de votre traceur de cartes si un navire transmet. De plus, il ne permet pas de détecter les objets sans émetteur AIS. Enfin, le taux de transmission, en particulier à faible vitesse, peut signifier que les données sont parfois vieilles de 3 minutes.

La combinaison de l'AIS et du radar vous permet de bénéficier de tous leurs avantages. Vous pouvez utiliser le système AIS pour identifier et confirmer les cibles que sont des navires en route, tandis que le radar affiche les cibles qui ne transmettent pas sur l'AIS.

radar vs aisannotates.jpg

Vous pouvez visualiser le décalage temporel entre la cible AIS et la cible radar jaune : celle-ci est bien plus précise.

Que ce soit pour traverser une voie de navigation, pour une course au large, ou pour garder un œil sur les navires environnants le long d'une voie navigable fréquentée, le radar vous permet de naviguer en toute sécurité, quelles que soient les conditions dans lesquelles vous vous trouvez. Choisissez les nouveaux radômes HALO de B&G pour une sécurité et une détection des cibles optimales, et détendez-vous, car vous êtes maintenant équipé du meilleur radar pour la voile, quelles que soient les conditions météorologiques.

Voir la gamme HALO

Conseils et astuces pour vos appareils électroniques B&G

Radar pour la voile

Le radar offre de nombreux avantages pour la navigation à voile, côtière et hauturière, et pas uniquement pour éviter les collisions.