Passer au contenu

SailSteer avec Mark Chisnell

Mark Chisnell nous présente l'écran SailSteer, disponible uniquement sur les traceurs de cartes et instruments B&G.

 

SailSteer

L'application SailSteer regroupe un grand nombre d'informations utiles sur un seul et même écran. Elle servira à la fois aux navigateurs qui souhaitent surveiller leurs angles de navigation et la progression du bateau par rapport à un waypoint ou un repère, comme à ceux qui partent naviguer en équipage réduit.

 

Que trouve-t-on dans SailSteer ?

Commençons par une revue de détail. Les valeurs situées en bas à gauche sont toutes configurables par l'utilisateur. Il s'agit (en partant du haut), de la vitesse du bateau en nœuds (WATER), l'angle de vent réel (TWA), l'angle de vent apparent (AWA), la vitesse de vent réel (TWS) et la direction du vent réel (TWD).

À droite (de haut en bas) : la référence magnétique ou réelle avec indication du temps restant avant virement à bâbord (P) et tribord (S) jusqu'au waypoint, la durée totale de navigation (TTW-S) jusqu'au waypoint pour les deux virements, la distance totale de navigation (DTW-S) jusqu'au waypoint pour les deux virements, le cap du waypoint (WPT BRG) et la profondeur.

Au milieu, c'est beaucoup plus joli. L'image montre toujours le contour du bateau qui vogue vers le haut de l'écran. Ainsi, lorsqu'on regarde l'écran, un coup d'œil vers la proue et l'horizon place le bateau virtuel dans la même orientation que le bateau réel.

La rose des vents en noir et blanc tourne autour du contour du bateau pour afficher le cap. Le cap réel est le nombre en surbrillance en noir et blanc (dans notre exemple, 271 degrés). Le petit sablier orange est la route fond (COG). La marée est indiquée par la flèche bleue et par le nombre visible au centre de la rose. Ici, elle s'écoule de droite à gauche à 1,3 nœud.

L'AWA est indiqué par le A dans la flèche bleue, et le TWA est indiqué par le T dans la flèche verte (il passe au vert quand on navigue sur l'angle de vent réel cible, au près ou au portant, et passe au bleu si le bateau s'éloigne de la cible d'au moins 10 degrés, ou lorsqu'il l'atteint). Dans cet exemple, les deux flèches sont proches de 310 degrés sur la rose des vents.

Les portions rouge et verte affichent les laylines et leurs limites en fonction des changements de vent, les pointillés verts et rouges indiquant le TWA cible (laylines) pour chaque virement de bord dans la direction du vent réel (TWD) à ce moment précis.

Enfin, le point jaune à environ 340 degrés sur la rose des vents est le cap du waypoint.

Au près à tribord

Alors, quelles informations utiles nous sont données lorsqu'on jette un simple coup d'œil sur ce volet SailSteer... hormis le fait que nous naviguons au près à tribord, ce qui, à bord, devrait relever de l'évidence.

Le bateau se déplace de droite à gauche par rapport au fond car le minuteur COG est à gauche de la proue. Logique, car la flèche de marée indique aussi une marée de droite à gauche à 1,3 nœud.

Le bateau est un peu haut et trop proche du vent, car la proue se trouve à droite de la ligne d'angle du vent cible (ligne verte en pointillés).
Le point jaune étant hors du secteur rouge, il n'est pas possible de placer le repère à bâbord en cas de probable changement de vent.

Au près à bâbord

Maintenant, virons de bord, et observons. Que nous dit Sail Steer ?

Le bateau se déplace de gauche à droite par rapport au fond. Le sablier COG se trouve cette fois à droite de la proue. Logique, car la flèche bleue indique également une marée de 1,1 nœud, de gauche à droite.

Le bateau est là encore un peu haut et trop proche du vent, car la proue se trouve à gauche de la ligne d'angle du vent cible (ligne rouge en pointillés).

Le point jaune étant hors du secteur rouge, et à gauche de la proue, il n'est toujours pas possible de placer le repère à bâbord en cas de probable changement de vent. À la place du navigateur, je dirais (poliment, bien sûr) au barreur d'arrêter de pincer, d'oublier le repère et de naviguer sur les valeurs cibles.

Au portant à bâbord

Le bateau a donc atteint le repère au vent et débute donc le prochain segment au portant en empannant à bâbord. Que nous dit alors SailSteer ?

Le bateau se déplace de gauche à droite par rapport au fond. Le sablier COG se trouve cette fois à droite de la proue. Là encore, c'est correct, la flèche bleue indiquant également une marée de 0,9 nœud de gauche à droite.

Le bateau est toujours un peu haut et trop proche du vent, car la proue se trouve à gauche de la ligne d'angle du vent cible (ligne rouge en pointillés).

Le point jaune ayant traversé le secteur vert et se trouvant au vent par rapport à celui-ci, il est possible de placer le repère à tribord en cas de probable changement de vent. À la place du navigateur, je dirais au barreur d'arrêter de lofer et d'aller chercher le repère en empannant.

Au portant à tribord

Le barreur a fait ce qu'on lui a demandé (pour une fois...). Que nous dit SailSteer maintenant que nous naviguons au portant en empannant à tribord ?

Le bateau se déplace très légèrement de droite à gauche par rapport au fond car le minuteur COG est à gauche de la proue. Logique, car la flèche bleue indique également une légère marée de 0,7 nœud de droite à gauche.

Le bateau est toujours un peu haut et trop proche du vent, car la proue se trouve à droite de la ligne d'angle du vent cible (ligne verte en pointillés).

Ce n'est pas une mauvaise chose, car le bateau touche la marque : la proue, le minuteur COG et le point jaune sont tous à peu près alignés. Nous sommes sur la layline, et la marque n'est qu'à 4 minutes et 21 secondes. Beau travail, mais il faut déjà songer à préparer la voile de beaupré...

Conseils et astuces pour vos appareils électroniques B&G